JPM, vedette du Palais des Festivals de Cannes.

/Local/FR/Actualit%c3%a9s/cannes.jpg

Les accès de sécurité du Palais des Festivals de Cannes sont à nouveau sous contrôle grâce à la société JPM et son système « UGCIS ».

Partenaire du Palais des Festivals de Cannes depuis 15 ans, c’est encore une fois à la société JPM qu’a choisi de faire confiance la SEMEC, la société gestionnaire du Palais des Festivals. Pour la remise à neuf, et aux normes, de ses accès de sécurité (portes et issues de secours), ce n’est pas moins de 60 Clics et 6 Pupitres que la société JPM a livré pour la fin août 2014 à son client.

Les Clics et les Pupitres constituent un système de gestion centralisé des issues de secours qui permettent de gérer les verrouillages et la sécurité des issues de secours. L’implication, la parfaite connaissance du tissu d’entreprises ainsi que les très bonnes relations tissées entre Pascal Bruhat, Responsable de Secteur Sud-Est et le Maître d’Œuvre du Palais des Festivals ont facilité la promotion des produits de la société JPM pour la rénovation du Palais des Festivals. Ce travail de prescription a été suivi par une concertation avec la quincaillerie Feraud à Marseille grâce à l’intermédiaire de son technicien, M. Jean-Michel Gelly. Cet effort commun a permis la prise de commande et la mise en production des pièces. « C’est une très belle opportunité pour la société JPM. Le Palais des Festivals est une référence prestigieuse mondialement connue ! » souligne Pascal Bruhat, Responsable de Secteur Sud-Est.

Pour satisfaire son client et ainsi livrer la commande en temps et en heure, Jean-Michel Nowacki, Directeur des Opérations et Virgyl Fritschy, Responsable de l’atelier Elmec, ainsi que toutes leurs équipes à Sainte-Savine, se sont impliqués dans la production et la fabrication de ces solutions de sécurité grâce à une polyvalence inter-ateliers et le volontariat des équipes de production.

En effet, la commande n’est arrivée à l’usine que 3 jours avant la fermeture annuelle, il aura donc fallu mobiliser toutes les ressources humaines et techniques disponibles.
« C’est vraiment grâce au dévouement et à la polyvalence de nos opérateurs que cette commande a pu être réalisé dans les temps. » conclut Virgyl Fritschy.